Histoire et patrimoine

Grottes, châteaux cathares, chapelles romanes, orris… baliseront votre chemin dans ce fabuleux voyage à travers le temps.

Une histoire qui a débuté il y a environ 14000 ans avec des magdaléniens qui, déjà trouvaient qu’il faisait bon vivre ici, peut-être plus qu’ailleurs.
Depuis, les générations se sont succédées, chacune d’elles laissant l’empreinte de sa propre histoire et, aujourd’hui, c’est un formidable musée grandeur nature qui vous est proposé, offrant à votre curiosité de précieux trésors qui sont autant de témoignages de la vie ordinaire ou extraordinaire de nos ancêtres.

LES CHATEAUX

Le château de Montségur et son musée
05 61 01 10 27

Situé à 1 207 m d’altitude, ce château est un lieu de mémoire où plane l’ombre du drame cathare. Le village, installé sous le pog du château, fait face à la montagne de la Frau et vaut vraiment le déplacement. En complément de la visite du château, le musée montre la vie de ses occupants au quotidien.
Le château des Comtes de Foix 
05 61 05 10 10 – www.grands-sites-ariege.fr

Avec ses hautes murailles et ses trois tours, il se dresse au confluent de l’Arget et de l’Ariège sur un imposant piton rocheux qui domine la ville médiévale de Foix. Du haut de ses tours, vous pourrez admirer un beau point de vue panoramique sur le paysage des Pyrénées.
Le château de Montréal de Sos
Olbier – 05 61 64 87 53

Oppidum gaulois et gallo-romain, château et village désertés du XIIIème siècle, la fortification de Montréal-de-Sos était, au Moyen-Age, l’une des plus importantes du comté de Foix et dépendait des comtes. Aujourd’hui, presque entièrement ruiné, le site égrène quelques rares vestiges et pans de murs, bien peu révélateurs du prestige passé de la forteresse. Mais le mystère qui entoure la fortification quant à ses origines ou à celles des peintures situées dans des grottes juste sous le château, en fait un site privilégié de promenade. C’est aujourd’hui un site d’études et de fouilles archéologiques dynamiques.
Le Château de Roquefixade
Le château actuel date du XII siècle. C’est là que Raymond de Péreille, seigneur de Montségur, s’est marié. Lors de la croisade albigeoise, Roquefixade devient un refuge pour les cathares. La forteresse se rend en 1272. Le château survit jusqu’en 1632 date à laquelle le roi de France le fait détruire. Outre les vestiges chargés d’histoire, la visite vaut par sa superbe vue sur la vallée de l’Espone, le Pays d’Olmes, les Pyrénées.

Le Fort de Prades
Au milieu des prairies qui lui ont donné son nom, se trouve le village de Prades. Comme son voisin Montaillou , son passé a été fortement marqué par le catharisme. Un puits médiéval magnifiquement restauré, l’enceinte fortifiée du « Fort » ainsi que l’église St Pierre et sa vierge à l’enfant du XVIIe, en bois doré, justifient une bonne halte.

LES ÉGLISES

 

Les églises romanes sur la route des corniches
Au départ de Bompas, la route des corniches vous mènera à la découverte des églises romanes de la région et notamment celle de Saint-Paul d’Arnave. Cette chapelle accessible à pied (environ 30 mn de marche) est un des monuments religieux les plus anciens de l’Ariège. Dédiée à Saint-Paul, elle fut durant près d’un millénaire l’objet de nombreuses processions.Sa construction serait contemporaine du règne de Charlemagne et son art roman primitif le confirmerait. Vous pourrez poursuivre vos visites par les églises de St-Blaise à Verdun, St-Julien à Axiat, St-Pierre et Paul à Vernaux, St-Martin à Unac.
Cathédrale cloître et trésor de Saint-Lizier
05 61 06 77 77 – www.ariege.com/stlizier
Saint-Lizier date de 72 av. J.C. et la cathédrale du XIe siècle. Le chevet est composé de remplois gallo-romains. Dans l’abside, un ensemble de fresques constitue « les premières grandes peintures romanes à nous être parvenues pour la région pyrénéenne ». Dans l’absidiole nord, un ensemble de même époque illustrant la Jérusalem Céleste. Le cloître roman est surmonté d’une galerie ajoutée au XIVe siècle. Le Trésor des Evêques de Saint-Lizier présente un ensemble d’orfèvrerie de grande valeur dont la pièce maîtresse est le buste de Saint-Lizier en argent ciselé daté de la Renaissance.
Eglise fortifiée de Sentein
05 61 96 10 90
Construite dès le XIIe siècle, elle abrite de magnifiques fresques du XVIe siècle. Cet édifice vaut vraiment le détour.

3. AUTRES

La Mine de Rancié
05.61.02.75.98. – www.lebarri.fr
Longtemps considérée comme la plus importante mine de fer des Pyrénées, elle a fait travailler jusqu’à 400 mineurs au XIXe. Vous suivrez un chemin thématique balisé et parsemé d’explications sur les traces des mineurs et des muletiers d’autrefois. Cette balade vous permettra de comprendre comment le massif du Rancié était travaillé pour en extraire sa richesse première, le minerai de fer.