L’Ariégeoise 2015, dans le rétroviseur…

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Les derniers samedis de juin se suivent et se ressemblent… Le 28 juin 2014, L’Ariégeoise a écrit l’une de ses plus belles pages en fêtant sa 20ème édition avec 4615 passionnés de cyclisme sur les routes du département, avec un final mythique avec la redoutable montée du Plateau de Beille.

Un nouveau record de participation
Pour 2015, et comme le veut la tradition en années impaires, l’arrivée de la cyclosportive des Pyrénées allait être jugée sur la Plaine des Sports d’Auzat. A la clôture des inscriptions, pas moins de 4658 cyclistes s’étaient donc donné rendez-vous sur la ligne de départ à Tarascon-sur-Ariège. Un nouveau record de participation qui symbolise votre attachement à une manifestation mais également à un patrimoine et à une population dévouée à la cause cycliste. Nous vous remercions chaleureusement pour votre participation à cette 21ème édition de L’Ariégeoise, en souhaitant que vous ayez passé un weekend mémorable dans les plus sauvages paysages des Pyrénées françaises. Rendez-vous en 2016 !
Sur les deux jours que dure L’Ariégeoise, vous avez été accueillis par 750 bénévoles qui ont investi de leur temps et de leur énergie pour partager avec vous tous cette grande fête qu’est L’Ariégeoise. Nous les remercions de tout cœur pour leur aide ô combien précieuse, ils constituent l’âme de la manifestation.

Un passage de flambeau couronné de succès
Il y a 20 ans, 450 cyclistes s’étaient donné rendez-vous pour une manifestation cycliste qui fêtait l’arrivée du Tour. Au fil des éditions, L’Ariégeoise a écrit ses lettres de noblesse dans le calendrier cyclosportif international, mais surtout dans le cœur des hommes et des femmes cyclistes qui dans certains cas traversent le monde pour vivre cette communion cycliste montagnarde. Le président Patrice Vidal, successeur de l’emblématique Jean-Claude Eychenne, mise sur le respect des valeurs humaines et sportives qui ont fait de L’Ariégeoise une référence internationale du cyclosport, tout en professionnalisant son mode de fonctionnement.

Difficultés au retrait des dossards
Cette année, l’organisation de L’Ariégeoise s’est équipée d’un nouveau programme informatique de gestion des inscriptions. Le test grandeur nature a donc eu lieu vendredi dernier lors du retrait des dossards. Entre 17h et 20h, près de 3000 participants se sont présentés et le système logistique déployé a ralenti son activité, donnant lieu à une file d’attente imprévue. Le programme était au point, l’équipe de bénévoles était d’une grande efficacité 11 heures durant. Le parc informatique a quant à lui fait preuve d’une certaine d’obsolescence dans son rendement.
Nous sommes conscients de cette réalité et nous en sommes désolés. Nous réfléchissons déjà à la meilleure alternative possible afin d’optimiser vos conditions de retrait de dossard lors de l’édition 2016.

Manque d’eau sur certains ravitaillements
Nous avons également été confrontés à un manque d’eau aux ravitaillements des sommets du Col du Portel et du Col de la Core à cause d’un souci logistique propre à l’organisation. Nous sommes conscients du désagrément que cela a pu causer aux participants concernés, et nous nous en excusons auprès d’eux.

La note désagréable
Lors de cette 21ème édition, un participant de la Mountagnole a été victime d’un accident grave. Quelques kilomètres après le départ, ce concurrent a chuté lourdement sur le bas côté dans la descente d’Amplaing. Après avoir été secouru par 2 médecins urgentistes de l’organisation et évacué vers un centre hospitalier, il a été opéré dans la soirée. La mobilité des membres inférieurs est atteinte. L’ensemble de l’organisation lui manifeste son soutien ainsi qu’à sa famille.