• English
  • Español
Rendez-vous le 29 juin 2019
S'inscrire et rejoindre tous les coureurs déjà inscrits
S'inscrire et rejoindre tous les coureurs déjà inscrits

Montée chronométrée du col d’Agnès New !

Montée chronométrée du col d’Agnès Images

Lors de la dernière édition de l’Ariégeoise, une nouvelle épreuve a vu le jour : le Challenge de Beille !
En fait, il s’agissait d’effectuer une montée chronométrée au Plateau de Beille, le mois précédent l’Ariégeoise. Ceci devant permettre à certains de découvrir le bouquet final de l’Ariégeoise ou de la Mountagnole XXL 2018, à d’autres de « s’étalonner » sur cette terrible ascension ou bien tout simplement d’effectuer cette montée chronométrée.
Et cela a beaucoup plu… Et on en redemande !!!

Mais fallait-il encore remplacer le Plateau de Beille, par un morceau de bravoure équivalent ou presque ! Pas facile à trouver, me direz-vous ? Et bien, en 2019, le Col d’Agnès est au programme de l’Ariégeoise (classique ou XXL et Mountagnole XXL) … Versant ouest : le plus court mais aussi le plus dur !!! C’est en fait le point d’orgue de cette édition, car c’est dans cette ascension que se jouera très certainement la victoire. C’est aussi dans cette ascension que la chaleur épuisante d’une fin juin risque de mettre à mal certains organismes fatigués par l’enchaînement des cols précédents ! Le choix a donc été vite fait : Le col d’Agnès se montera « au chrono » le dimanche 26 mai 2019, soit un mois avant l’épreuve reine !!! Se montera au chrono certes, mais départ groupé pour que cette ascension soit sous le signe du défi individuel ou du challenge entre amis.

Le « Tour de France » a découvert ce terrible versant du col en 2004… Je n’hésite pas à dire « terrible » versant, car il s’agit de se hisser en haut du col, après avoir effectué les 3 premiers kilomètres sur une pente moyenne supérieure à 10 %… On pédale ensuite sur une route de montagne, à la granulosité diminuant fortement le rendement de la machine et fatigant le bonhomme qui s’y trouve perché, sur des pentes toujours comprises entre 8 et 9 % jusqu’au Km 7… Heureusement, si les 4.5 premiers kilomètres sont désespérément en ligne droite ou presque, le premier « S » d’Agneserre (point de départ de belles randonnées pédestres vers les étangs du Garbet ou Bleu) vous permettra de constater que vous prenez de l’altitude, vous redonnant ainsi un moral, ô combien important quand on pratique ce noble sport, qu’est le vélo !!! Au km 8, enfin un faux plat salvateur… Mais de courte durée… Profitez-en pour boire et vous ravitailler une dernière fois, avant le retour des pentes supérieures à 9 %… Km 10 : Le sommet tant espéré !!! La pente moyenne aura été de 8.2 % pour y accéder… Et vous repenserez à Sylvain Chavanel qui est passé en tête à ce même endroit, lors de l’étape St-Gaudens / Plateau de Beille du Tour de France 2011… Ou bien encore à Alberto Contador qui en a fait de même sur l’étape 100 % ariégeoise du Tour 2017 !!! Pour repère Warren Barguil 29’44.

10 km / 826 m D+
26 Mai 2019
Départ : 11h00
Partenaire de la course