• English
  • Español
Rendez-vous le 30 juin 2018
S'inscrire et rejoindre tous les coureurs déjà inscrits
S'inscrire et rejoindre tous les coureurs déjà inscrits

Montée de Beille, une nouvelle épreuve de l’Ariégeoise Cyclosportive

Publié dans Actualités

Mais pourquoi donc vouloir introduire cette terrible montée au Plateau de Beille, comme challenge chronométré, à l’Ariégeoise Cyclosportive 2018 au demeurant déjà très étoffée ?
Non pas pour faire plaisir au Président de l’association organisatrice, à sa secrétaire et à tous les bénévoles déjà très occupés par ailleurs, mais parce que cette ascension est devenue mythique depuis qu’elle a été inscrite, pour la toute première fois, au Tour de France en 1998 ! Les « régionaux » en connaissaient bien chacun des seize kilomètres du profil, pour les avoir affrontés depuis que la route a été goudronnée afin de permettre l’accès à un des plus vastes domaines de ski nordique des Pyrénées : station créée en 1988 et ouverte en 1989…
Déjà en 1995, la « Route du Sud », célèbre course cycliste professionnelle, avait fait du « Plateau » une arrivée de choix attirant nombreux coureurs qui désiraient affiner leur état de forme avant de participer au Tour de France quinze jours après.
La « Ronde de l’Isard » course cycliste internationale amateur réservée aux espoirs de moins de 23 ans, a également permis de révéler de futurs talents, lors d’arrivée sur le parking de la station : Souvenons-nous de la confrontation épique entre Denis Menchov et Aïtor Silloniz en ce mois de mai 1998 ! Un moment rare gravé dans les mémoires de tous ceux qui ont eu le privilège de les suivre dans cette ascension !!!
Quant à l’Ariégeoise Cyclosportive, elle en a fait son morceau de bravoure, une année sur deux, depuis sa création… Et ce morceau de bravoure mérite à lui seul que l’on s’y intéresse deux fois plus, qu’à n’importe quel autre !!! Ce sera donc le cas en cette année 2018 : montée chronométrée sur les seize kilomètres de l’ascension au départ du village des Cabannes… Puis dans le cadre de l’Ariégeoise Cyclosportive, pour clôturer Mountagnole et Ariégeoise XXL !
Dans leurs commentaires, certains cyclo-sportifs comparent cette montée à celle de l’Alpe d’Huez… D’autres à un Tourmalet (versant Luz-Saint-Sauveur) un peu moins long… Ce que l’on peut dire, en toute objectivité, c’est qu’il faut être « prêt » à affronter ces 16 Km à 7.9 % de moyenne !!! Dès la sortie du village, le premier kilomètre à 6.5 %, vous mettra dans l’ambiance… Puis la pente ne vous lâchera plus jusqu’à la fin du treizième kilomètre environ : Ce sont 10.8 Km à 8.5 % à gravir avec une mention spéciale au passage de la Fontaine Henry IV !!! Je n’en dis pas plus… Vous verrez bien et repenserez alors à cette bafouille !!! On arrive ensuite en vue des estives de Beille et les derniers kilomètres permettent d’admirer un somptueux paysage montagnard. Le pourcentage devient plus sage mais les cuisses dures vous rappellent toujours et encore la récente montée en forêt !!! L’arrivée sur le parking de la station sera une délivrance mêlée à une forme de jouissance : celle d’avoir vaincu une montagne (au sens alpiniste du terme !), celle d’avoir marché sur les traces de grands champions vainqueurs ou non du Tour de France et une façon de rendre hommage, de dire « au revoir » avec nostalgie à un combattant que nous et nos amis espagnols vont regretter : Alberto Contador, vainqueur ici en 2007 !!!
Notre souhait ? Que ce nouveau challenge permette à tout sportif de se battre contre le chrono, contre lui-même, en confrontation directe avec les autres participants ou indirecte avec tous les champions qui se sont succédés dans ce cadre grandiose de nos Pyrénées Ariégeoises. Que ce challenge soit le début d’une nouvelle histoire du cyclisme ariégeois : on peut penser que d’aucuns choisiront un Col d’Agnès, un Mur de Péguerre, une montée d’Ax 3 Domaines, ou encore à la station de Guzet-Neige comme nouveau challenge… Et d’espérer qu’un jour prochain, un challenge réunissant toutes ces épreuves voit le jour…