• English
  • Español
Samedi 24 Juin 2023

Ariégeoise

146km / 3383m D+
24 Juin 2023
Départ : 8h00
Partenaire de la course

Description

Dans nos lointains souvenirs, on peut trouver une Ariégeoise qui se parcourait sur plus de 200 km… Je ne
pourrais vous citer cette ou ces années de référence : Le temps a passé si vite et nous nous sommes
concentrés sur des épreuves certes plus courtes en nombre de kilomètres, mais toujours plus dures !!! A cet
effet, une question se pose à chaque cyclosportif : Qu’est-ce qu’il y a de plus dur à réaliser, une épreuve
longue ou un dénivelé de dingue ? La réponse est très certainement plus nuancée… Mon ami Patrick, le
matheux du groupe, divise le dénivelé positif total par le nombre de kilomètres de l’épreuve ! Cela vous
donne un indice en mètre d’ascension par kilomètre parcouru qui assez représentatif de la « dureté » de
l’épreuve…

Indice de l’Ariégeoise XXL 2023 = 4474m / 204Km = 21.9
Indice de l’Ariégeoise XXL 2022 = 4888m / 178Km = 27.5

On peut donc supposer que L’Ariégeoise XXL 2023 sera un peu moins dure que la précédente édition tout en
étant plus longue ! Mais c’est sans compter sur la morphologie du gaillard qui va prendre le départ… J’aurais
tendance à dire : 2022 réservée au purs grimpeurs avec deux des ascensions des plus dures de la région
(Port de Pailhères et Beille) et 2023 pour des cyclosportifs plus polyvalents avec un dénivelé positif réparti
sur des ascensions certes un peu plus courtes mais bien plus nombreuses ! Jean-Claude, mon ami, mon frère,
me rappelait encore hier, combien il avait galéré pour réaliser ses BRA (Brevets de Randonneur des Alpes)
longs de plus de deux cent bornes avec des dénivelés de dingue. Mais ses souvenirs étaient intacts et gravés
à jamais dans sa mémoire ! Ce furent de riches moments, intenses et inoubliables !!! Qu’il en soit donc de
même pour vous tous, en cette année 2023, sur les routes de l’Ariégeoise !!!

Commençons donc par le menu de la plus prestigieuse : L’Ariégeoise XXL !!!

Au départ de Tarascon, la petite vingtaine de kilomètres qui remonte « agréablement » le long du ruisseau
de Vicdessos vous amènera au pied du premier col : Le Port de Lers et ses 11.5 Km à 7% de moyenne, avec
quelques passages à 10%… Pour avoir accès aux pâturages, qui dominent l’Etang de Lers que l’on rejoint
après une courte descente… 4Km d’ascension à 7% de moyenne plus tard, vous voilà au Col d’Agnès : Le
fleuron du Couserans, par la beauté des paysages montagnards qui s’offrent face à vous, dès que vous
franchissez le col. Montagnes abruptes que vous n’êtes pas prêt d’effacer de la mémoire, vous pouvez me
croire !
Attention à la descente technique et pentue qui vous permet d’arriver à Aulus-Les-Bains : Prendre le départ
de la course avec des freins en parfait état, est indispensable !!!
Le « petit » col de Latrape qui s’en suit est une véritable vacherie : Ses 5km à 7.4% de moyenne, cachent les
8 à 10% du départ et de la fin !!!
Pensez à bien vous alimenter dans la redescente vers Seix… Le col suivant, nommé « La Core » par les locaux,
est ouvert sur le massif du Mont Valier et très agréable à escalader : presque 14km à 6.4%… Il permet de
découvrir la célèbre Vallée de Bethmale, à la redescente tout aussi agréable… Vous allez maintenant finir de
descendre sur Saint-Girons, au confluent des 18 vallées du Couserans, avant de remonter doucement vers
les deux dernières difficultés de la journée !
Le Col de Saraillé ne présente aucune difficulté, mais il arrive après quatre belles ascensions et surtout avant
le Mur de la Crouzette !!! Pensez donc à en garder sous la pédale et souvenez-vous du nom de ce village :
« Biert ». C’est là que commence le final éprouvant des Ariégeoises (Et Mountagnoles !) 2023 !!!

Le Mur de la Crouzette, cousin rapproché du Mur de Péguerre, c’est 8.5Km à 7.8% de moyenne… « 7.8% et il
est où ce mur ! » diront certains… Il se situe à 3km du sommet, quand après avoir traversé le ruisseau que
vous remontiez jusque-ici, vous allez laisser le hameau d’Encenou sur votre droite, pour entamer l’ascension
finale à gauche !!! La mise en jambe se fait sur du 10% de moyenne pour vous acclimater… Puis rapidement
vous grimpez dans du 12 à 14%, avec même un passage à plus de 18% qui arrivera juste avant les 500
derniers mètres à 6.5%… Ouf… Enfin arrivé au Col de la Crouzette… Mais ce n’est pas fini, les amis : Faut
encore accéder au Col de Portel, 180m plus haut et 3.5km plus loin !!!
La suite est une longue, très longue descente sur la Préfecture de l’Ariège : Foix… Et un retour bosselé vers
Tarascon-Sur-Ariège, ville du départ de l’épreuve. On vous y attendra, avec une collation bien méritée et les
services de santé utiles à votre récupération rapide !

« Et l’Ariégeoise classique dans tout ça ? Elle est comment ? »

Elle est semblable à la XXL jusqu’au village de Seix, mais elle évite le col de La Core pour se diriger
directement, en quelques kilomètres des plus faciles, au pied du Col de Sarraillé pour terminer par la partie
commune à toutes les courses (Excepté « Passejades » et « Elles font l’Ariégeoise »)

Profil et trace

Télécharger la trace