• English
  • Español
Samedi 24 Juin 2023

Sport et Covid 19

Publié dans Actualités, Dans la roue des "Doc"

Nous allons commencer ce versant médical de la newsletter de l’Ariégeoise par une mise au point sur l’infection au COVID, la vaccination, leurs conséquences sur l’activité sportive et les précautions à respecter. 

Nous attirons votre attention sur le fait que les connaissances évoluent tous les jours et sont encore minces sur un virus inconnu il y a deux ans. Elles évoluent également en fonction des avancées concernant sa compréhension et des particularités spécifiques à chaque variant.

Nos conseils ne remplacent donc pas une évaluation par votre médecin et pourront s’avérer faux ou inadaptés en fonction de l’évolution de cette pathologie.

Nous nous sommes appuyés sur le schéma émanant du Club des Cardiologues du Sport qui a été présenté aux Journées Européennes de la Société Française de Cardiologie en janvier 2022.

S’il est avéré que la pratique d’une activité sportive est bénéfique sur la santé, certaines situations peuvent transitoirement être dangereuses. En particulier, la réalisation d’exercices physiques intenses lors d’un épisode infectieux exposé à un risque de péricardite (inflammation de l’enveloppe qui entoure le cœur) et/ou de myocardite (inflammation du muscle cardiaque). La myocardite peut entraîner une dégradation de la fonction de contraction cardiaque (insuffisance cardiaque) parfois irréversible mais également être responsable de troubles du rythme graves pouvant aller jusqu’à la mort subite.

La règle d’or n° 9 du club des cardiologues du sport qui stipule : « je ne fais pas de sport intense si j’ai de la fièvre ni dans les 8 jours qui suivent un épisode grippal (fièvre plus courbatures) ». Cela est valable pour toute infection virale ou bactérienne et d’autant plus d’actualité dans le contexte actuel de pandémie.

Les patients atteints par le virus de la COVID sont particulièrement exposés à ce risque de myocardite en fréquence (environ un pour 10 000 infections) et les myocardites liées au COVID sont plus graves que celles liées à la plupart des autres agents infectieux. Cela nécessite une attention particulière au moindre signe cardiaque (douleur thoracique, palpitations, essoufflements)  et le respect strict des consignes d’éviction sportive et de reprise progressive éventuellement guidée par un(e) professionnel(le). 

En fonction de chaque situation clinique, voici nos conseils :

– En cas de signe(s) cardiaque(s) (douleur dans la poitrine, essoufflement, palpitations (impression que les battements cardiaques sont trop rapides et/ou irréguliers), un avis médical doit être pris en urgence. Le retour à une activité sportive dépendra du bilan.

– En cas de signes généraux (fièvre, courbatures, fatigue), il est préconisé un arrêt du sport complet jusqu’à 7 jours après la résolution des symptômes et une reprise progressive.

– En l’absence de symptôme (PCR positive systématique ou dans le cadre d’un bilan de cas contact par exemple), arrêt de sport 7 jours et reprise progressive.

La vaccination contre le Covid peut également s’accompagner de myocardite (entre 1 et 5 cas pour 100 000 vaccinations) qui s’avèrent être le plus souvent moins graves que celles liées à l’infection par le virus. Des précautions sont malgré tout à prendre :

– En cas de signe(s) cardiaque(s), un avis médical est indispensable en urgence. La reprise du sport dépendra du bilan.

– En cas de signes généraux, arrêt du sport complet jusqu’à 7 jours après résolution des symptômes et reprise progressive.

– En l’absence de symptôme, arrêt complet du sport pendant 48 heures et arrêt des sports intenses pendant une semaine.

Le respect de ces conseils limitera certes quelques jours la pratique de votre sport favori mais diminuera grandement le risque d’une pathologie cardiaque parfois grave tant à court qu’à long terme.

Respectons ces règles pour nous retrouver tous ensemble le samedi 25 juin pour L’Ariégeoise 2022 !